< Retour à tignes.net Le Mag'
Comment bien choisir son matériel de ski

Comment bien choisir son matériel de ski

Parce vous ne souhaitez plus louer votre matériel ou parce que vos skis actuels ont connu de meilleurs jours : cette année c’est décidé, vous allez vous offrir une paire de spatules toutes neuves ! Avant de faire chauffer la carte bancaire, prenez le temps de lire nos conseils pour bien choisir votre matériel de ski...

Ce qu'on est tenté de faire :

 

Ce qu'on devrait faire :                                                               

  • Acheter des skis de poudreuse « parce que la photo de la pub est trop belle » (alors qu’on ne fait quasiment que de la piste)
  • Prendre les mêmes skis qu’Alexis Pinturault « parce que c’est mon héros » (alors qu’on préfère le ski tranquille)
  • Choisir des chaussures avec une pointure de plus que sa pointure habituelle (« trop confort ! On dirait des chaussons ! »).

 

 
  • Choisir du matériel adapté à sa pratique                                                                       
  • Choisir du matériel adapté à son niveau                                                                              
  • Choisir du matériel adapté à sa taille.                                                                                                                                   

Les bonnes questions à se poser

1. Combien de jours par an est-ce que je passe sur les skis en moyenne ?

  • 100 à 150 : « Je suis moniteur ! ! »
  • Une dizaine : « Je pars en vacances au ski au moins une fois par an »
  • Moins : « Je pars en vacances au ski tous les deux ou trois ans ».

Le nombre de jours que vous passez, en moyenne, sur vos spatules chaque année est un bon indicateur : si vous skiez de manière très irrégulière, alors vous avez tout intérêt à louer votre matériel plutôt qu’à l’acheter. Ainsi, vous bénéficierez d’un équipement récent à chacune de vos sorties à ski.

 

2. Qu'est ce que je fais avec mes skis 90% du temps ?

 

Piste ? Hors-piste ? Quitte à acheter des skis, choisissez-en une paire adaptée à votre pratique la plus courante. Vous avez l’habitude de faire de la piste toute la semaine et de (parfois) vous offrir une matinée en hors-piste avec un moniteur ? Alors investissez dans des skis de piste et louez votre matériel le jour où vous irez faire du hors-piste.

Vous avez une pratique très variée mais pas très intensive ? Les skis polyvalents peuvent vous convenir. En gardant en tête bien évidemment qu’un ski polyvalent sera « moyen en tout » au lieu d’être très bon dans l’une ou l’autre des disciplines.

Vous pratiquez très régulièrement aussi bien le ski sur piste que hors-piste ? Alors il faudra envisager d’investir dans deux paires de ski pour profiter d’un coconfort optimal (accroche ou flottabilité) lors de toutes vos sorties.

 

 

3. Quel est mon niveau de ski (réel, pas rêvé !) ?

 

Il n’existe pas de mauvais skis : que des mauvais choix ! Et si vous avez la sensation de ne pas vous faire plaisir avec vos spatules, c’est peut-être que vous avez (un peu trop) surestimé votre niveau… Un skieur qui engage aura besoin de skis qui répondent, donc des skis plutôt rigides. Vous préférez le ski tranquille ? Alors orientez-vous vers des skis moins exigeants, plus souples, pas trop longs (5 à 10 cm de moins que votre taille, c’est parfait avec du parabolique) : autrement dit des skis maniables « qui tournent tout seuls » et avec lesquels vous allez vous amuser ! Après tout, les vacances, c’est fait pour ça !

 

Les astuces en plus de Damien, responsable du service pro (course et moniteurs) chez Head

 

Les chaussures d'abord !

 

Si votre budget ne vous permet pas d’investir dans l’ensemble skis + fixations + chaussures + bâtons, alors commencez toujours par les chaussures. C’est votre priorité ! Vous vous en sortirez toujours avec de bonnes chaussures et des skis moyennement adaptés, alors que l’inverse n’est pas vrai.

En particulier, ne vous laissez pas tenter par des chaussures « trop » confortables dès le premier essai en magasin. Une chaussure de ski n’est, par essence, pas très confortable ! Ce qu’on lui demande, c’est un bon maintien afin d’être plus précis sur ses skis. Des chaussures de ski trop grandes entraînent des échauffements (le talon frotte à l’arrière), des crampes, des douleurs au tibia etc. et ne vous permettent pas d’être précis dans vos courbes. En règle générale, vous devez toucher le bout de la chaussure lorsque vous êtes debout et ne plus toucher lorsque vous avez les jambes fléchies en position ski.

(Re)mettez vous à niveau !

Le matériel évolue en permanence, et avec lui les pratiques. Vous avez appris à skier avec de longues spatules toutes droites ? Ne soyez pas gênés de reprendre quelques cours pour mieux exploiter votre nouveau matériel : avec des skis paraboliques, on parle carving plutôt que virages en dérapage, et on dit adieu aux genoux serrés, les pieds sont au contraire écartés !

 

Pas trop de tests !

Plus vous lirez de comparatifs de skis et ferez d’essais, et plus vous serez perdus. Limitez-vous à deux ou trois paires, et faites en sorte de les essayer dans un laps de temps réduit. Ainsi, vous pourrez vraiment comparer à conditions de neige égales, niveau de fatigue égal et niveau d’usure du ski égal.

Attention aux fixations !

Si vous achetez une nouvelle paire de chaussures mais que vous gardez vos anciens skis, assurez-vous que la hauteur de votre semelle est adaptée à vos fixations actuelles. Sinon vous risquez de ne pas pouvoir déchausser correctement en cas de chute…

 

Parlons budget…

Qu’est-ce qui explique la différence de prix entre deux paires de skis ou de chaussures de gammes différentes ?

 

La construction du ski :

  • Est-ce que le ski est fabriqué à la main, en sandwich, avec construction bois, métal etc. ? Sachant qu’il faut 70 étapes pour fabriquer un ski !
  • Est-ce qu’au contraire il est injecté, tout en plastique ?

 

Les materiaux employés:

  • Est-ce que le plastique de la chaussure évolue beaucoup en fonction de la température ? Autrement dit, est-ce que le flex est régulier ou très variable selon qu’on est dans le magasin, sur les pistes en plein mois de janvier ou fin avril ?
  • Est-ce que les matériaux sont résistants ? Durables ?
  • Est-ce que les matériaux sont nobles ?

Nous espérons que ces conseils vous seront utiles pour bien choisir votre matériel de ski. Bon shopping !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus et modifier ces paramètres. cliquez ici

Fermer